Toutes les actualités

Titouan Montheil a fait partie des étudiants animateurs de la caravane de la chimie en 2018. En compagnie de Jeanne Charrier, il a proposé un atelier dans un collège de Tanzanie. Voici leur témoignage et bravo à tous les deux pour cette initiative.

En marge d’un voyage d’une année, nous sommes en Tanzanie pour faire du bénévolat dans un collège : NAUREY GOLDEN SOILS SECONDARY SCHOOL. Cet établissement est nouveau et a ouvert ses portes le 11 Janvier 2021. Il accueille actuellement une classe de 29 élèves de 6ème et est amené à créer une nouvelle classe chaque année.

classe Tanzanie1

La méthode d’enseignement est différente des autres écoles Tanzaniennes et est basée sur l’apprentissage par la responsabilisation des élèves, où ils sont partie prenante du fonctionnement de l’école. De plus, en supplément des cours classiques, des cours supplémentaires (cuisine, jardinage, débats, sports, musique, ...) sont au programme afin d’ouvrir les élèves au monde extérieur.

Dans ce contexte, notre séjour a duré deux semaines, et nous étions libre de proposer ce que nous voulions comme activités. Nous avons participé à la création de terrains de football et volley-ball, créé un compost, donné des cours de français et initié les élèves à la chimie.

Cette dernière activité a été réalisée à partir des supports fournis par CHIMIE et SOCIÉTÉ. En effet, lors de mon doctorat, j’ai participé à une journée d’intervention dans une école française dans le cadre de la « CARAVANE DE LA CHIMIE ». Ce programme consistait à initier les élèves à la chimie à travers des ateliers ludiques et pédagogiques, où ils pouvaient eux-mêmes manipuler des produits chimiques non dangereux.

Ces ateliers ayant été très appréciés et simples à réaliser, nous avons apporté le matériel nécessaire pour effectuer une de ces réactions avec les élèves de l’école Tanzanienne.

Cet atelier a consisté à étudier les gaz, et plus particulièrement à créer du dioxyde de carbone (CO2). Deux manipulations ont été réalisées : gonfler un ballon sans souffler dedans et créer une mousse comestible à partir de bonbons et de citrons. Ces deux réactions sont réalisées à partir d’un acide (respectivement l’acide acétique du vinaigre et l’acide citrique du jus de citron pour les deux réactions) et d’une base (le bicarbonate de sodium). La réaction entre ces composés permet de créer plusieurs produits, dont du CO2. Dans la première réaction, la libération du gaz permet de gonfler un ballon de baudruche. Dans la seconde, la pâte formée entre le jus de citron et les bonbons permet d’emprisonner le CO2 et de créer une mousse. Cette mousse étant comestible, les élèves ont pu goûter le produit de leur réaction, et cela nous a permis de les sensibiliser sur la variété des produits chimiques, des réactions et leurs risques.

Il a été très intéressant pour eux comme pour nous de pouvoir partager cette expérience, qui est simple de réalisation mais donne l’occasion d’évoquer de manière ludique un grand nombre de notions chimiques (gaz, réaction acido-basique,...).

Nous sommes très heureux que cette activité ait pu s’exporter si facilement, montrant ainsi tout l’intérêt des missions de CHIMIE ET SOCIÉTÉ.

classe Tanzanie3              classe Tanzanie2

 L’école étant en développement et toujours en construction, elle est très intéressée par toute sorte de partenariats et soutiens : correspondance entre élèves Français et Tanzaniens, collaboration entre enseignants, bénévolat d’enseignement ou de construction, don de matériel (livres, matériel de laboratoire,...) ou toute autre initiative.

Les directeurs de l’école peuvent être contactés aux adresses suivantes : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.