Toutes les actualités

Chimie & Société Nord-Pas de Calais vous accueille à la gare Saint Sauveur à Lille

samedi 4 et dimanche 5 juillet

de 12h à 19h pour des démonstrations sur le thème de l'énergie en avant première du

congrès de la Société Chimique de France 2015

« Chimie et transition énergétique »

rubon105 0fd5f

 

 La Société Chimique de France organise son Congrès 2015 à Lille du 4 au 9 juillet prochains sur le thème :
Chimie et transition énergétique

Ce congrès est placé sous le Haut Patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique

 Cette occasion  les 4 et 5 juillet  sera un week-end d’animations grand public pilotée par Chimie & Société avec Chimie itinérante et le Réseau-Jeunes SCF, en partenariat avec lille3000 dans le cadre de « l’Été 2015 à Saint Sauveur »

Une vingtaine de stands autour du thème de l'énergie permettront de sensibiliser la population lilloise à ce colloque et chacun pourra poser les questions qui le taraude sur la transition énergétique.

Armelle Ouali a écrit un article sur les Chimie & Terroir dans l'Actualité Chimique.

« Présente à Albi en mai dernier, je me suis prêtée à l’expérience des Rencontres Chimie & Terroir. Voici donc un panorama général de ces journées restitué à partir de témoignages recueillis auprès d’animateurs comme de visiteurs. En intégrant les données des précédentes éditions, j’ai essayé d’appréhender de manière aussi objective que possible les tenants et aboutissants de ces Rencontres. De manière plus subjective, j’ai également tenté de retranscrire l’ambiance et l’impression générale qui s’en dégagent. »

Vous pouvez télécharger l'article à partir du lien :

http://www.lactualitechimique.org/Les-Rencontres-Chimie-Terroir-une-passerelle-entre-chimie-et-grand-public

L'actualité chimique du mois de décembre N°391 vient de faire paraître un dossier relatif aux armes chimiques, à l'occasion de l'attribution du prix Nobel de la Paix 2013 à l'Organisation pour l'interdiction des Armes Chimiques.

Un film de 4 mn réalisé par Frédéric Eckly et Bernard Lhoste, produit par CNRS Images.

Cette animation 3D retrace le cheminement qui a conduit à la découverte d’un nouveau matériau, le graphène. On connaissait déjà de nombreux composés à base de carbone : charbon, diamant, fullerènes, nanotubes… L’un des plus courant est le graphite formé de feuillets empilés.

L’exploit des découvreurs, André Geim et Konstantin Novoselov, a été de pouvoir isoler un feuillet constitué d’une couche unique d’atomes. Ce feuillet monoatomique est un véritable cristal bidimensionnel aux propriétés étonnantes de transparence, flexibilité, conductivité électrique… Les multiples opportunités d’application justifient l’attribution du prix Nobel de physique 2010 aux deux découvreurs. (LM et BL)

https://lejournal.cnrs.fr/videos/du-carbone-au-graphene

 

cristallographie

          

Alors que les végétaux, avec leurs feuilles, leurs fleurs et leurs fruits, présentent de nombreuses régularités et symétries, la matière minérale est le plus souvent informe.
Cependant il existe des roches comme le quartz qui ont une géométrie très régulière et des faces parfaitement planes.
Cette géométrie résulte de la répétition du même motif (atome ou molécule) dans les trois directions de l'espace.
Ces symétries macroscopiques sont le reflet de symétries à l'échelle atomique et leur étude constitue l'objet de la science de la cristallographie.
La cristallographie permet de relier les groupes de symétrie, une théorie mathématique très abstraite, aux propriétés physiques et chimiques de la matière.
Ce diaporama, basé sur des images de la photothèque du CNRS, a été réalisé dans le cadre de l'Année Internationale de la Cristallographie et se veut une introduction à cette discipline. (BL et LM)

Chimie & société vient de publier son rapport d'activité 2012-2013. Vous pouvez le consulter ici.

Une version haute définition est disponible ici.

"Chimie et Société Midi-Pyrénées" vous propose d'accueillir l'exposition

"Paul Sabatier, Victor Grignard : Vie, Oeuvre et Héritage"

créée en 2012 à l'occasion du centenaire du prix Nobel de Chimie qu'ils ont partagé en 1912.

Contenu et conditions : cliquer ici

Contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Pour en savoir plus sur l'éthylotest, consultez

 

http://www.lactualitechimique.org/spip.php?numero_article2155

 

 

Et suivez les échanges consécutifs au communiqué du 12 juillet de l'ONG Robin des Bois sur

http://www.robindesbois.org/communiques/dechet/recyclage/2012/REP-ethylotests.html

En concertation avec la Société Chimique de France (http://www.societechimiquedefrance.fr/IMG/pdf/2012_n_14.pdf): de l’emploi de
l’éthylotest…

 

À la suite du décret portant obligation aux automobilistes de détenir un éthylotest (si ce n’est deux… pour
être vraiment en règle : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025417826&) à bord de leur
véhicule, rappelons que la réaction à la base de ce détecteur d’éthanol :
3 CH3CH2OH + 2 Cr2O72- + 16 H+ ———> 3 CH3COOH + 4 Cr3+ + 11 H2O
utilise le dichromate de potassium à raison de 3 à 4 mg par dispositif, soit environ 1mg de Chrome VI et
non 1g comme indiqué dans l’intervention de l’association « Robin des Bois ».
Ce composé est classé CMR par de nombreux organismes, à commencer par l’European Chemicals Agency
(EChA) en charge de REACH, comme substance cancérogène, mutagène et reprotoxique (EC number :
231-906-6). Le nombre d’exemplaires de cet équipement en circulation en France serait de l’ordre de 80
millions par an (la date de validité étant d’une année), représentant 300 kg de dichromate de potassium …
qui certes seraient disséminés sur tout le territoire national, mais qui rejoindraient donc poubelles puis
usines d’incinération.
Dans un communiqué du 12 juillet 2012, l’association Robin des Bois (www. robindesbois.org) appelle à
une gestion responsable des éthylotests usagés, à l’instar du recyclage des piles, batteries et ampoules de
basse consommation, par la mise en place de dispositifs de récupération des éthylomètres usagés ou
périmés.